A l'heure du choix

Publié le

A l’heure du choix

Dimanche prochain, la nouvelle composition du Grand Conseil sera connue. Les Libéraux-Radicaux pourraient progresser notamment à Sierre, Sion ou St-Maurice. Alors que dans le Haut-Valais, le FDPO joue sa survie. Le PLR a fait campagne sur plusieurs thèmes : politique d’agglomération, fiscalité modérée, réforme des institutions, efficacité énergétique, relance de l’économie et solidarité mieux ciblée. Ses têtes de listes dans les districts ont montré une bonne maîtrise des dossiers.

Pour le Conseil d’Etat, son candidat, Claude Roch, a parcouru le canton (41 rencontres en 21 jours !) pour défendre, entre autres, l’école valaisanne et les projets en cours destinés à la renforcer. Tous les candidat(e)s au Conseil d’Etat, questionnés sur l’école durant la campagne, n’ont pas tari d’éloge sur sa qualité. Ecole, faut-il le rappeler, qui est placée depuis le 1er mai 1981, sous la responsabilité de magistrats issus des rangs libéraux-radicaux. Il faut croire qu’ils y ont fait du bon boulot, puisque notre école est particulièrement bien notée par les enquêtes PISA. Bien sûr, le mérite revient également à l’excellent corps professoral, et aux élèves aussi ! D’ailleurs, Claude Roch présentera, si le peuple lui renouvelle sa confiance, un projet de loi qui revalorisera le statut des enseignants.

Ces derniers jours, on a beaucoup parlé de stratégie et de coup politiques. Le PLR s’est volontairement tenu à l’écart de cette agitation et de ce ramdam. Parce qu’il a pleinement confiance dans la maturité civique du peuple valaisan. La crise qui frappe à notre porte, avec son prévisible lot de difficultés, réclame du sérieux, de la rigueur, de la solidarité et un esprit de concorde. Du travail plutôt que de la chamaille !

 Léonard Bender

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article